Caserne du Poitou

Au service du Poitou
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Débat autour du nouveau code

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Cyphus
Officier
Officier
avatar

Nombre de messages : 6678
Age : 25
Village : Thouars
Date d'inscription : 20/10/2007

Feuille de personnage
Grade: Officier
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Débat autour du nouveau code   Sam 7 Mar - 11:12:06

—Bonjour, comme l'Etat Major n'est pas très actif je vous soumets à vous tous cette réforme, et je vous propose d'en débattre.
Les changements majeurs sont:
-La participation obligatoire de la noblesse au rang d'officier.
-La base de l'armée devient les officiers.
-Les milices civiles deviennent les soldats.
-Tous les poitevins ont un accès limité à la caserne.
-Une prise en compte des nouveaux modes de déplacement dans le décompte des soldes.

Citation :
Du Code Militaire Poitevin


Chapitre Premier : Généralités

Article 1 :
Seuls le Capitaine poitevin, l'Intendant poitevin, les Commandants poitevins et les nobles poitevins peuvent lever une armée en Poitou ou traverser le territoire en armée.
Toute dérogation devra être explicitement accordée par le Comte par écrit scellé.
Tout chef d'armée présent en Poitou doit nécessairement se tenir à disposition du capitaine poitevin afin de l'informer de ses effectifs et de ses actions entreprises sur le territoire poitevin.

Article 2 : Hiérarchie de l’Ost :

Comte :

Le Chef suprême de l’Ost du Poitou est le Comte du Poitou.
Il est le supérieur hiérarchique de tous les grades suivants.

Le Capitaine :

Le Capitaine dispose de tous les pouvoirs au sein de l’Ost sauf avis contraire du Comte. Il est responsable de la sécurité extérieure du Comté du Poitou, et co-responsable de la sécurité intérieure avec le Prévôt du Poitou.
Il est le supérieur hiérarchique de tous les grades suivants.

L'Intendant :

C’est le plus haut grade permanent de l’Ost et le seul sans castel.
Il est nommé par le Comte.
Il a pouvoir d'initiative sur la gestion des casernes et s'assure de la formation des officiers.
En cas d'absence du Capitaine en caserne, l'Intendant dispose de ses pouvoirs et responsabilités.
Il est le supérieur hiérarchique de tous les grades suivants.

Les Commandants :

Les Commandants disposent de tous les pouvoirs au sein du castel de leur cité, sauf avis contraire de ses supérieurs.
Ils sont nommés par le Capitaine parmi les officiers du castel.
Il est responsable de la réactivité et du professionnalisme des officiers de son castel, et de la bonne exécution des ordres du capitaine.
Il est le supérieur hiérarchique de tous les grades suivants.

Les Seconds :

Chaque commandant peut nommer parmi ses officiers un second chargé de le suppléer.
En l'absence de son commandant en caserne, un second dispose de ses pouvoirs et responsabilités.
Il est le supérieur hiérarchique de tous les grades suivants.

Les Officiers :

Les Officiers sont les cadres de l'Ost poitevin. Ce sont des soldats aguerris ayant suivi une formation dispensée par l'Intendant sur recommandation de leur commandant.
Ils ont le devoir d'encadrer les soldats et civils afin de fluidifier l'application des consignes de leurs supérieurs hiérarchiques. Le commandant peut leur déléguer des responsabilités supplémentaires.
Les officiers sont soumis à une obligation de présence quotidienne en caserne, et une stricte application des ordres de leurs supérieurs.
Les officiers sont nommés parmi les soldats par le Commandant de la ville.

Les Soldats :

Les Soldats sont des poitevins qui ont signifié leur souhait de participer activement à la défense du Poitou. Leur inscription est soumise à l'accord du Commandant de la cité et ils ont accès à différentes missions. Ils sont encadrés par leur Commandant et leurs officiers.
Ils n'ont pas d'obligation de présence quotidienne, sauf lorsqu'ils acceptent une mission. Auquel cas ils sont soumis à une obligation de présence quotidienne et d'obéissance aux ordres dans le cadre de leur mission.

Le Peuple Poitevin :

Il est du devoir moral de chaque poitevin de participer à la sécurité du Poitou. Des consignes générales pourront leur être adressées en caserne. Les commandants et officiers sont en charge d'encadrer les volontaires.

Article 3 : Le Connétable :
Le Connétable est un civil détaché auprès de l'Ost, sauf s'il est déjà gradé au sein de l'Ost.
Il est chargé de veiller au calcul et à l'attribution des soldes. Il est également responsable de l’armement prêté aux officiers.

Article 4 :
Le port du galon remis par les autorités militaires est obligatoire en caserne.

Article 5 : Le cas des Nobles Poitevins
Les nobles poitevins de mérite font partie de l'Armée poitevine en réponse à leur devoir d'auxilium.
Ils ne peuvent pas avoir un grade inférieur à celui d'officier. Ils disposent du droit à faire ponctuellement valider les ordres qui leur sont donnés par le Comte du Poitou. Cela ne les dispense pas de les appliquer en attendant sa réponse.

Chapitre Deuxième : De l’organisation de l’Ost Poitevin

Article 1 :
L’Ost est composée d’un castel par cité, dirigée par le Commandant de la ville.

Article 2 :
Un officier ou supérieur doit toujours suivre un ordre venant d'un supérieur. Désobéir à un ordre de mission est passible de dégradation, de radiation de l'Ost, et éventuellement d'un procès civil.
En cas d'ordres discordants, il obéira au plus haut des gradés. Dans le cas d’un ordre contraire aux lois Poitevines, le militaire y obéira uniquement s’il est confirmé par le Comte ou le Capitaine.

Article 3 :
L'Intendant et les Commandants ont un devoir de réactivité et d'implication quotidien en caserne.

Article 4 :
Le Comte, le Capitaine et les Commandants disposent d'un droit d'appel pour vérifier régulièrement la présence quotidienne des officiers, et pour avoir une idée de la participation des soldats, et éventuellement des poitevins volontaires.
L'absence d'un officier peut conduire à sa dégradation, sauf s'il est noble auquel cas seul le Comte est en droit de juger s'il déroge ou non à son devoir d'auxilium et agir en conséquence.

Article 5 :
Les poitevins ont accès aux niveaux d'alerte des cités poitevines.
Les soldats ont de plus accès à leurs castels et aux parties communes de l'Ost.
Les officiers ont de plus accès aux chambres des officiers de leurs castels.
Les seconds et supérieurs, et les Officiers nobles qui mènent une armée, ont de plus accès à l'Etat Major.

Chapitre Troisième : Des missions de l’Ost

Article 1 :
Les ordres de missions sont initiés et détaillés par les Commandants ou leurs supérieurs, et relayés au besoin par leurs Officiers. Un ordre de mission peut être annulé par un supérieur.

Article 2 :
Toute personne peut faire une demande d’escorte (à la charge du demandeur) auprès du Capitaine. Cette demande pourra librement être refusée. Le tarif demandé est à négocier avec l’escorte elle-même si le Capitaine autorise l’escorte.

Article 3 :
L'Ost prête à ses officiers et supérieurs des armes dans la mesure de ses capacités financières. Ces armes sont propriété du comté et doivent être rendues après démission ou dégradation au rang de soldat ou simple poitevin.
Une arme brisée dans le cadre d'une mission ne sera pas réclamée à son porteur.

Chapitre Cinquième : Des soldes

Article 1 :
Un jour de mission correspond pour un soldat à une activité journalière dont la teneur exacte aura été imposée par ordre d’un de ses supérieurs et pour lequel un rapport sera fourni.
Chaque jour de mission sera payé par le Comté.

Article 2 :
Un officier ou supérieur reçoit 5 écus par jour de mission terrestre, 10 écus par jour de mission en mer.
Un soldat reçoit 3 écus par jour de mission sur terre, 8 écus par jour de mission en mer.
Ces revenus sont complémentés par leurs temps libres quotidiens avant l'application des ordres.
Un poitevin volontaire ou supérieur incorporé dans une armée ou contraint à toute autre consigne l'empêchant de trouver des revenus complémentaires reçoit 15 écus par jour de mission.

Article 3 :
Les chefs d'armées perçoivent une solde de 20 écus par jour. Un chef d'armée ayant en charge le statu quo d'une ville poitevine est payé par cette dernière à hauteur de 15 écus et par le Comté à hauteur de 5 écus.

Article 4 :
Le détail de chaque solde sera rédigé par le Commandant ou un officier délégué, et remis au Connétable.
En temps de paix, le délais d'attribution d'une solde ne doit pas excéder un mois.

Article 5 :
Les militaires ayant attaqué des tiers ou commis toute action économico-militaire sur ordre de leur supérieur doivent rendre au Comté l’intégralité du butin récupéré. Une prime peut néanmoins être négociée.

Article 6 :
Des missions non rémunérées pourront être proposées aux soldats afin de s’entraîner lors des périodes de paix. Ces missions sont proposées par les Commandants ou leurs supérieurs. Une mission non rémunérée est soumise au volontariat de leurs participants.

Chapitre Sixième : De la Justice Militaire

Article 1 :
Le temps militaire exige une réaction rapide des hauts officiers de l'Ost, ainsi la dégradation d'un militaire par ses supérieurs ne nécessite pas de procès. Mais le militaire sanctionné peut plaider sa cause auprès du Comte ou du Capitaine.

Article 2 :
Tout manquement aux devoirs militaires est passible de dégradation de la part de ses supérieurs, principalement dans les cas suivants :
- Manquements à sa fonction
- Mutisme aux ordres, à l’appel
- Outrage à un supérieur hiérarchique
- Désobéissance, insubordination
- Divulgation d'informations militaires
- Désertion
- Action n’émanant pas de l’autorité hiérarchique
- Tout comportement portant atteinte au renom de l’Ost

Article 3 :
En cas de manquements graves, le Capitaine et/ou l'Intendant peuvent porter plainte au tribunal civil pour des faits s'étant produits en caserne ou sur le terrain.

Chapitre Septième : L’appel & le Serment

Article 1 :
Chaque officier engagé doit signer et approuver ce serment lors de son incorporation.
Citation :
Moi,________, jure sur l’honneur et fais serment de servir le Comte du Poitou.
Je m’acquitterai de toutes mes tâches et devoirs cités dans le Code Militaire Poitevin. Je jure de respecter le secret militaire dû à ma fonction.
Je déclare avoir pris connaissance du Code Militaire Poitevin et en accepte l’autorité.

Article 2 :
Chaque officier devra répondre à l’appel chaque semaine selon le cadre imposé par leurs commandants.

Article 3 :
En temps de paix tout déplacement d'un officier ou supérieur doit être signalé. En période de mobilisation aucun déplacement ne leur est permis sauf ordres de missions ou autorisation expresse de leurs Commandants ou supérieurs.
Toute retraite doit être signalée.

Article 4 :
La démission d’un officier ou supérieur est soumise à un préavis d’une semaine. Ce préavis, en temps de guerre, peut être repoussé à la fin du conflit. Le commandant peut libérer immédiatement son officier s'il estime que la situation le permet.

—Notez que si cette réforme passe, les soldats, caporaux et lieutenants actuels deviendront officiers ; et les recrues soldats.


Dernière édition par Cyphus le Sam 7 Mar - 15:32:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mondor
Volontaire non enregistré
Volontaire non enregistré
avatar

Nombre de messages : 92
Village : Niort
Date d'inscription : 01/03/2015

Feuille de personnage
Grade: Officier
Force:
75/255  (75/255)
Charisme:
20/255  (20/255)

MessageSujet: Re: Débat autour du nouveau code   Sam 7 Mar - 12:17:26

Pour sa formation, Mondor venait de terminer la lecture attentive du code militaire actuellement en vigueur. Il lut donc la proposition de réforme avec intérêt.

Si je comprends bien le "Commandeur" n'existerait plus et serait remplacé par un "Intendant". Les lieutenants, majors et nobles seraient intégrés au grade d'officier. C'est bien de simplifier ainsi.

D'autre part, c'est bien d'intégrer chaque citoyen à la défense de son comté, cela crée d'office un corps de défenseur civil ouvert à tous.

Personnellement, je trouve ce texte clair et cohérent.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
hadrien
Volontaire non enregistré
Volontaire non enregistré


Nombre de messages : 103
Village : thouars
Date d'inscription : 19/11/2014

Feuille de personnage
Grade: Connétable
Force:
0/255  (0/255)
Charisme:
0/255  (0/255)

MessageSujet: Re: Débat autour du nouveau code   Sam 7 Mar - 13:05:36

Hadrien écouta puis lut attentivement le document, il ne put que soupirer quand il lu la partie sur les nobles. Encore des avantages ...

Dans l'ensemble, je trouve le document bien structurer.
J'aurais cependant quelques points à éclaircir..

Citation :

L'intendant est nommé par le Comte.

Il sera nommé sur quel critère? Parmi qui? Et pourquoi seulement par le comte? J'aurais mis aussi le capitaine et les commandants.
Cela limiterais certains risque tel que le nommage d'un intendant par simple choix politique.

Citation :

Les Commandants sont nommés par le Capitaine parmi les officiers du castel.

J'aurais mis l'intendant aussi non?


Citation :

Les Officiers sont les cadres de l'Ost poitevin. Ce sont des soldats aguerris ayant suivi une formation dispensée par l'Intendant sur recommandation de leur commandant.

Et le capitaine n'as pas le droit de former les officiers?

Je reviendrais pas sur le point des nobles, vous connaissez mon avis sur la question. Je trouve cela totalement injuste que seulement parce qu'ils ont un titre ont leur donne direct le grade d'officier. L'armée et la noblesse devraient être séparé tout comme la politique et l'armée.

Pour la fin, si je comprend bien et si ce document passe je deviendrais officier?


Revenir en haut Aller en bas
Spartacus60
Officier
Officier
avatar

Nombre de messages : 446
Village : Saintes
Date d'inscription : 05/10/2014

Feuille de personnage
Grade:
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Débat autour du nouveau code   Sam 7 Mar - 15:06:02

Pour ma part cela je suis plutôt opposer à ces modifications .


Citation :
-Les milices civiles deviennent les soldats.

Ceci sera compliquer à mettre en place

Les milices sont composer de citoyen volontaire pour défendre principalement  leur village et non leurs comté.
Ensuite il n'y a aucun serment , d'ailleurs la ou repose la difficulté de gérer une milice car du coup faut régulièrement voir qui part en voyage , retraite etc.

Alors qu'un soldat préviendra forcément  un milicien non ^^.

Et si vous réaliser un serment , le problème est que les effectifs baisseront car les obligation freine toujours.


Après je pense qu'il serait plus intéressant de créer des listes de réserviste afin de soutenir l'armée à réaliser des missions

Ces réservistes seront tenus par un serment de prévenir en cas d'indisponibilité et de servir leur comté dès que cela sera nécessaire.


Citation :
C’est le plus haut grade permanent de l’Ost et le seul sans castel.
Il est nommé par le Comte.
Il a pouvoir d'initiative sur la gestion des casernes et s'assure de la formation des officiers.
En cas d'absence du Capitaine en caserne, l'Intendant dispose de ses pouvoirs et responsabilités.
Il est le supérieur hiérarchique de tous les grades suivants.

S'il remplace le poste de commandeur  je suis contre la nomination par le comte mais que cela se passe par une élection au sein de la caserne .

Pour les formations ne serait-il pas plus intéressant qu'elle soit dispenser par les commandants sous l'égide de l'intendant et du Capitaine .
Ainsi le commandant passerait déjà un moment avec ces recrues et pourrait ainsi mieux les connaitre surtout pour les formations de bases

Après pour les soldats voulant une formation supérieur dans le but de devenir un jour lieutenant commant , l'intendant ou un instructeur pourrait se charger de cela .

Vous auriez ainsi deux niveaux d'instructions une de base dispenser par les commandats et une autres pour les soldats dispenser par l'intendant .

Et on pourrait imaginer un troisième niveau pour la navigation .

A part cela je trouve que votre proposition de coutume est intéressante .

.
Revenir en haut Aller en bas
Spartacus60
Officier
Officier
avatar

Nombre de messages : 446
Village : Saintes
Date d'inscription : 05/10/2014

Feuille de personnage
Grade:
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Débat autour du nouveau code   Sam 7 Mar - 15:40:08

Il faudrait également voir pour discuter avec les maires et la Bailli pour que les soldats et volontaire en mission pour le comté soit exonérer d'impôts ce qui serait normal .

Pareil pour la taxe concernant les tavernes.
Revenir en haut Aller en bas
Cyphus
Officier
Officier
avatar

Nombre de messages : 6678
Age : 25
Village : Thouars
Date d'inscription : 20/10/2007

Feuille de personnage
Grade: Officier
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Débat autour du nouveau code   Sam 7 Mar - 15:43:43

—Pour le commandeur c'est juste un retour sur l'ancien nom, je ne sais pas pourquoi ça a changé (enfin j'ai comme une idée) il n'y a aucune raison valable.
Et je préfère Intendant car ce terme rend le titulaire plus humble. L'Intendant n'a pas à commander comme le suggère le terme "commandeur", c'est un assistant du Capitaine.
J'ai corrigé les coquilles.

—Pour l'Intendant il est logique que ce soit en accord avec l'EM, mais il n'est pas pensable que le Comte nomme un Intendant qui lui déplaît, il est le chef des armées. Après les risques de choix politiques existent mais ce n'est pas la Loi qui peut nous en protéger, c'est l'éducation et la politique.
L’Intendant est supérieur des commandants donc c'est curieux de "promouvoir" un Intendant Commandant.
A priori il n'y a pas de raison pour refuser à un capitaine à former les officiers mais il a autres choses à faire... de la même manière que le commandant a autres choses à faire que de calculer les soldes.
Oui si ce document passe les soldats deviendront "officiers". Puisque les véritables soldats de métier seront les officiers.

—Soldat Spartacus je vous invite tout simplement à lire ce texte puisque vos réponses sont dedans. Les soldats ne seront effectivement plus soumis au serment. Et le texte leur prévoit un fonctionnement identique aux milices civiles actuelles.
Et exactement comme vous le suggérez, il est clairement dit que les poitevins volontaires, qui ont un accès libre, seront recensés.

Citation :
Article 4 :
Le Comte, le Capitaine et les Commandants disposent d'un droit d'appel pour vérifier régulièrement la présence quotidienne des officiers, et pour avoir une idée de la participation des soldats, et éventuellement des poitevins volontaires.

—Pour la marine, aucune distinction n'est prévue. Un soldat pourra recevoir une mission maritime comme terrestre, il n'y a pas de raison de créer un statut particulier. Seule la solde change.
Revenir en haut Aller en bas
Cyphus
Officier
Officier
avatar

Nombre de messages : 6678
Age : 25
Village : Thouars
Date d'inscription : 20/10/2007

Feuille de personnage
Grade: Officier
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Débat autour du nouveau code   Sam 7 Mar - 15:49:51

—Pour les taxes ce débat a déjà été proposé maintes fois et a systématiquement été débouté car trop compliqué à mettre en place. En effet exonérer de 100% des impôts c'est juste impensable. Exonérer d'une partie est compliqué techniquement.
Par contre j'ai longtemps été partisan d'une solde mensuelle fixe, qui existait lorsque j'étais Intendant.
Dans l'absolu ça me conviendrait de la re-proposer, autant pour motiver les officiers que pour avoir un moyen de pression quand ils manquent à leur devoir. Il y a quelques années un soldat qui ne répondait pas à l'appel perdait sa solde mensuelle c'était efficace.
Je suis pour. Dans une proportion de 5 écus par semaine par exemple... et donc 20 écus par mois. Sous contrainte alors d'une pénalité de ces 5 écus par appel "oublié". Et de rajouter des prises sur cette solde mensuelle en cas de manquements moyens (comme jadis).
Je le rajoute mais je ne sais pas si le conseil va aimer.
Revenir en haut Aller en bas
Spartacus60
Officier
Officier
avatar

Nombre de messages : 446
Village : Saintes
Date d'inscription : 05/10/2014

Feuille de personnage
Grade:
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Débat autour du nouveau code   Sam 7 Mar - 15:56:14

Citation :
Les soldats ne seront effectivement plus soumis au serment. Et le texte leur prévoit un fonctionnement identique aux milices civiles actuelles.


Ceci sera compliquer à mettre en place

Spartacus a écrit:
Les milices sont composer de citoyen volontaire pour défendre principalement leur village et non leurs comté.
Ensuite il n'y a aucun serment , d'ailleurs la ou repose la difficulté de gérer une milice car du coup faut régulièrement voir qui part en voyage , retraite etc.

Alors qu'un soldat préviendra forcément un milicien non ^^.

Et si vous réaliser un serment , le problème est que les effectifs baisseront car les obligation freine toujours.


Après je pense qu'il serait plus intéressant de créer des listes de réserviste afin de soutenir l'armée à réaliser des missions

Ces réservistes seront tenus par un serment de prévenir en cas d'indisponibilité et de servir leur comté dès que cela sera nécessaire.

Citation :
—Pour la marine, aucune distinction n'est prévue. Un soldat pourra recevoir une mission maritime comme terrestre, il n'y a pas de raison de créer un statut particulier. Seule la solde change.

Aucune distinction au niveau des missions mais au niveau formation .

Une formation basique pour les recrues dispenser par les commandant
Une formation pousser pour les soldats désirant monter en grade réaliser par l'intendant ou un instructeur
Une formation maritime pour les soldats désirant s'instruire dans se domaine dispenser par un instructeur spécialiser dans ce domaine.
Revenir en haut Aller en bas
Spartacus60
Officier
Officier
avatar

Nombre de messages : 446
Village : Saintes
Date d'inscription : 05/10/2014

Feuille de personnage
Grade:
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Débat autour du nouveau code   Sam 7 Mar - 15:57:36

Citation :
—Pour les taxes ce débat a déjà été proposé maintes fois et a systématiquement été débouté car trop compliqué à mettre en place. En effet exonérer de 100% des impôts c'est juste impensable. Exonérer d'une partie est compliqué techniquement.

Je ne vois pas en quoi .

Suffit d'un texte de lois et que le connétable transmettre le nom des soldats en mission aux maires et au bailli .

Revenir en haut Aller en bas
Gauvhin
Officier
Officier
avatar

Nombre de messages : 1156
Village : La Rochelle
Date d'inscription : 27/03/2010

Feuille de personnage
Grade:
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Débat autour du nouveau code   Sam 7 Mar - 15:59:12

Citation :
Du Code Militaire Poitevin

Chapitre Septième : L’appel & le Serment

Article 1 :
Chaque officier engagé doit signer et approuver ce serment lors de son incorporation.
Citation :
Moi,________, jure sur l’honneur et fais serment de servir le Comte du Poitou.
Je m’acquitterai de toutes mes tâches et devoirs cités dans le Code Militaire Poitevin. Je jure de respecter le secret militaire dû à ma fonction.
Je déclare avoir pris connaissance du Code Militaire Poitevin et en accepte l’autorité.


Il serait important que le soldat ainsi que le peuple poitevin, tout comme l'officier signe et approuve le serment sur le temps de la mission.
Revenir en haut Aller en bas
Amand
Commandeur
Commandeur
avatar

Nombre de messages : 1731
Village : Niort
Date d'inscription : 08/11/2013

Feuille de personnage
Grade: Commandant
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Débat autour du nouveau code   Sam 7 Mar - 16:04:48

Citation :
-La participation obligatoire de la noblesse au rang d'officier.

Le clergé ne porte pas les armes.
Il y en a qui sont nobles, donc parler d'obligation n'est pas adéquat pour le clergé.

_________________
Seigneur de la forêt de Montpensier
Voie armée:30 PEA /Diplômé en sciences militaires de l'université de Belrupt (3 années).
Fiche d'Amand

Revenir en haut Aller en bas
Cyphus
Officier
Officier
avatar

Nombre de messages : 6678
Age : 25
Village : Thouars
Date d'inscription : 20/10/2007

Feuille de personnage
Grade: Officier
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Débat autour du nouveau code   Sam 7 Mar - 16:06:22

—Je ne pense pas Commandant, car c'est justement ce qui rebute les recrues. Il n'est pas nécessaire de soumettre au serment des volontaires qui n'auront pas ou peu accès à des données sensibles.

—En rajoutant le principe de solde mensuelle:

Citation :
Du Code Militaire Poitevin


Chapitre Premier : Généralités

Article 1 :
Seuls le Capitaine poitevin, l'Intendant poitevin, les Commandants poitevins et les nobles poitevins peuvent lever une armée en Poitou ou traverser le territoire en armée.
Toute dérogation devra être explicitement accordée par le Comte par écrit scellé.
Tout chef d'armée présent en Poitou doit nécessairement se tenir à disposition du capitaine poitevin afin de l'informer de ses effectifs et de ses actions entreprises sur le territoire poitevin.

Article 2 : Hiérarchie de l’Ost :

Comte :

Le Chef suprême de l’Ost du Poitou est le Comte du Poitou.
Il est le supérieur hiérarchique de tous les grades suivants.

Le Capitaine :

Le Capitaine dispose de tous les pouvoirs au sein de l’Ost sauf avis contraire du Comte. Il est responsable de la sécurité extérieure du Comté du Poitou, et co-responsable de la sécurité intérieure avec le Prévôt du Poitou.
Il est le supérieur hiérarchique de tous les grades suivants.

L'Intendant :

C’est le plus haut grade permanent de l’Ost et le seul sans castel.
Il est nommé par le Comte.
Il a pouvoir d'initiative sur la gestion des casernes et s'assure de la formation des officiers.
En cas d'absence du Capitaine en caserne, l'Intendant dispose de ses pouvoirs et responsabilités.
Il est le supérieur hiérarchique de tous les grades suivants.

Les Commandants :

Les Commandants disposent de tous les pouvoirs au sein du castel de leur cité, sauf avis contraire de ses supérieurs.
Ils sont nommés par le Capitaine parmi les officiers du castel.
Il est responsable de la réactivité et du professionnalisme des officiers de son castel, et de la bonne exécution des ordres du capitaine.
Il est le supérieur hiérarchique de tous les grades suivants.

Les Seconds :

Chaque commandant peut nommer parmi ses officiers un second chargé de le suppléer.
En l'absence de son commandant en caserne, un second dispose de ses pouvoirs et responsabilités.
Il est le supérieur hiérarchique de tous les grades suivants.

Les Officiers :

Les Officiers sont les cadres de l'Ost poitevin. Ce sont des soldats aguerris ayant suivi une formation dispensée par l'Intendant sur recommandation de leur commandant.
Ils ont le devoir d'encadrer les soldats et civils afin de fluidifier l'application des consignes de leurs supérieurs hiérarchiques. Le commandant peut leur déléguer des responsabilités supplémentaires.
Les officiers sont soumis à une obligation de présence quotidienne en caserne, et une stricte application des ordres de leurs supérieurs.
Les officiers sont nommés parmi les soldats par le Commandant de la ville.

Les Soldats :

Les Soldats sont des poitevins qui ont signifié leur souhait de participer activement à la défense du Poitou. Leur inscription est soumise à l'accord du Commandant de la cité et ils ont accès à différentes missions. Ils sont encadrés par leur Commandant et leurs officiers.
Ils n'ont pas d'obligation de présence quotidienne, sauf lorsqu'ils acceptent une mission. Auquel cas ils sont soumis à une obligation de présence quotidienne et d'obéissance aux ordres dans le cadre de leur mission.

Le Peuple Poitevin :

Il est du devoir moral de chaque poitevin de participer à la sécurité du Poitou. Des consignes générales pourront leur être adressées en caserne. Les commandants et officiers sont en charge d'encadrer les volontaires.

Article 3 : Le Connétable :
Le Connétable est un civil détaché auprès de l'Ost, sauf s'il est déjà gradé au sein de l'Ost.
Il est chargé de veiller au calcul et à l'attribution des soldes. Il est également responsable de l’armement prêté aux officiers.

Article 4 :
Le port du galon remis par les autorités militaires est obligatoire en caserne.

Article 5 : Le cas des Nobles Poitevins
Les nobles poitevins de mérite font partie de l'Armée poitevine en réponse à leur devoir d'auxilium.
Ils ne peuvent pas avoir un grade inférieur à celui d'officier. Ils disposent du droit à faire ponctuellement valider les ordres qui leur sont donnés par le Comte du Poitou. Cela ne les dispense pas de les appliquer en attendant sa réponse.
Un noble ne peut être radié que par le Comte qui seul est en droit de juger si ce noble déroge ou non à son devoir d'auxilium.

Chapitre Deuxième : De l’organisation de l’Ost Poitevin

Article 1 :
L’Ost est composée d’un castel par cité, dirigée par le Commandant de la ville.

Article 2 :
Un officier ou supérieur doit toujours suivre un ordre venant d'un supérieur. Désobéir à un ordre de mission est passible de dégradation, de radiation de l'Ost, et éventuellement d'un procès civil.
En cas d'ordres discordants, il obéira au plus haut des gradés. Dans le cas d’un ordre contraire aux lois Poitevines, le militaire y obéira uniquement s’il est confirmé par le Comte ou le Capitaine.

Article 3 :
L'Intendant et les Commandants ont un devoir de réactivité et d'implication quotidien en caserne.

Article 4 :
Le Comte, le Capitaine et les Commandants disposent d'un droit d'appel pour vérifier régulièrement la présence quotidienne des officiers, et pour avoir une idée de la participation des soldats, et éventuellement des poitevins volontaires.

Article 5 :
Les poitevins ont accès aux niveaux d'alerte des cités poitevines.
Les soldats ont de plus accès à leurs castels et aux parties communes de l'Ost.
Les officiers ont de plus accès aux chambres des officiers de leurs castels.
Les seconds et supérieurs, et les Officiers nobles qui mènent une armée, ont de plus accès à l'Etat Major.

Chapitre Troisième : Des missions de l’Ost

Article 1 :
Les ordres de missions sont initiés et détaillés par les Commandants ou leurs supérieurs, et relayés au besoin par leurs Officiers. Un ordre de mission peut être annulé par un supérieur.

Article 2 :
Toute personne peut faire une demande d’escorte (à la charge du demandeur) auprès du Capitaine. Cette demande pourra librement être refusée. Le tarif demandé est à négocier avec l’escorte elle-même si le Capitaine autorise l’escorte.

Article 3 :
L'Ost prête à ses officiers et supérieurs des armes dans la mesure de ses capacités financières. Ces armes sont propriété du comté et doivent être rendues après démission ou dégradation au rang de soldat ou simple poitevin.
Une arme brisée dans le cadre d'une mission ne sera pas réclamée à son porteur.

Chapitre Cinquième : Des soldes

Article 1 :
Un jour de mission correspond pour un soldat à une activité journalière dont la teneur exacte aura été imposée par ordre d’un de ses supérieurs et pour lequel un rapport sera fourni.
Chaque jour de mission sera payé par le Comté.

Article 2 :
Un officier ou supérieur reçoit 5 écus par jour de mission terrestre, 10 écus par jour de mission en mer.
Un soldat reçoit 3 écus par jour de mission sur terre, 8 écus par jour de mission en mer.
Ces revenus sont complémentés par leurs temps libres quotidiens avant l'application des ordres.
Un poitevin volontaire ou supérieur incorporé dans une armée ou contraint à toute autre consigne l'empêchant de trouver des revenus complémentaires reçoit 15 écus par jour de mission.

Article 3 :
Les chefs d'armées perçoivent une solde de 20 écus par jour. Un chef d'armée ayant en charge le statu quo d'une ville poitevine est payé par cette dernière à hauteur de 15 écus et par le Comté à hauteur de 5 écus.

Article 4 :
Les Officiers, Seconds, Commandants et Intendant bénéficient d'une solde mensuelle de 20 écus ayant pour vocation de gratifier leur présence attentive en caserne et leurs rôles de cadres.

Article 5 :
Le détail de chaque solde sera rédigé par le Commandant ou un Officier délégué, et remis au Connétable.
En temps de paix, le délais d'attribution d'une solde ne doit pas excéder un mois.

Article 6 :
Les militaires ayant attaqué des tiers ou commis toute action économico-militaire sur ordre de leur supérieur doivent rendre au Comté l’intégralité du butin récupéré. Une prime peut néanmoins être négociée.

Article 7 :
Des missions non rémunérées pourront être proposées aux soldats afin de s’entraîner lors des périodes de paix. Ces missions sont proposées par les Commandants ou leurs supérieurs. Une mission non rémunérée est soumise au volontariat de leurs participants.

Chapitre Sixième : De la Justice Militaire

Article 1 :
Le temps militaire exige une réaction rapide des hauts officiers de l'Ost, ainsi la réduction de la solde mensuelle ou la dégradation d'un militaire par ses supérieurs ne nécessite pas de procès. Mais le militaire sanctionné peut plaider sa cause auprès du Comte ou du Capitaine.

Article 2 :
Tout manquement aux devoirs militaires est passible de prise sur la solde mensuelle et/ou de dégradation de la part de ses supérieurs, principalement dans les cas suivants :
- Manquements à sa fonction
- Mutisme aux ordres, à l’appel
- Outrage à un supérieur hiérarchique
- Désobéissance, insubordination
- Divulgation d'informations militaires
- Désertion
- Action n’émanant pas de l’autorité hiérarchique
- Tout comportement portant atteinte au renom de l’Ost

Article 3 :
En cas de manquements graves, le Capitaine et/ou l'Intendant peuvent porter plainte au tribunal civil pour des faits s'étant produits en caserne ou sur le terrain.

Chapitre Septième : L’appel & le Serment

Article 1 :
Chaque officier engagé doit signer et approuver ce serment lors de son incorporation.
Citation :
Moi,________, jure sur l’honneur et fais serment de servir le Comte du Poitou.
Je m’acquitterai de toutes mes tâches et devoirs cités dans le Code Militaire Poitevin. Je jure de respecter le secret militaire dû à ma fonction.
Je déclare avoir pris connaissance du Code Militaire Poitevin et en accepte l’autorité.

Article 2 :
Chaque officier (dont le second) devra répondre à l’appel chaque semaine selon le cadre imposé par leur commandant. L'absence de réponse à un appel est systématiquement sanctionnée par la prise de 5 écus sur la solde mensuelle.

Article 3 :
Toute retraite doit être signalée.
En temps de paix tout déplacement d'un officier ou supérieur doit être signalé. En période de mobilisation aucun déplacement ne leur est permis sauf ordre de mission ou autorisation expresse de leurs Commandants ou supérieurs.

Article 4 :
La démission d’un officier ou supérieur est soumise à un préavis d’une semaine. Ce préavis, en temps de guerre, peut être repoussé à la fin du conflit. Le commandant peut libérer immédiatement son officier s'il estime que la situation le permet.
Revenir en haut Aller en bas
Cyphus
Officier
Officier
avatar

Nombre de messages : 6678
Age : 25
Village : Thouars
Date d'inscription : 20/10/2007

Feuille de personnage
Grade: Officier
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Débat autour du nouveau code   Sam 7 Mar - 16:08:06

—Bien vu, j'avais pensé à ça mais visiblement j'ai oublié de le noter. Je corrige.
Revenir en haut Aller en bas
Cyphus
Officier
Officier
avatar

Nombre de messages : 6678
Age : 25
Village : Thouars
Date d'inscription : 20/10/2007

Feuille de personnage
Grade: Officier
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Débat autour du nouveau code   Sam 7 Mar - 16:12:21

Citation :
Du Code Militaire Poitevin


Chapitre Premier : Généralités

Article 1 :
Seuls le Capitaine poitevin, l'Intendant poitevin, les Commandants poitevins et les nobles poitevins peuvent lever une armée en Poitou ou traverser le territoire en armée.
Toute dérogation devra être explicitement accordée par le Comte par écrit scellé.
Tout chef d'armée présent en Poitou doit nécessairement se tenir à disposition du capitaine poitevin afin de l'informer de ses effectifs et de ses actions entreprises sur le territoire poitevin.

Article 2 : Hiérarchie de l’Ost :

Comte :

Le Chef suprême de l’Ost du Poitou est le Comte du Poitou.
Il est le supérieur hiérarchique de tous les grades suivants.

Le Capitaine :

Le Capitaine dispose de tous les pouvoirs au sein de l’Ost sauf avis contraire du Comte. Il est responsable de la sécurité extérieure du Comté du Poitou, et co-responsable de la sécurité intérieure avec le Prévôt du Poitou.
Il est le supérieur hiérarchique de tous les grades suivants.

L'Intendant :

C’est le plus haut grade permanent de l’Ost et le seul sans castel.
Il est nommé par le Comte.
Il a pouvoir d'initiative sur la gestion des casernes et s'assure de la formation des officiers.
En cas d'absence du Capitaine en caserne, l'Intendant dispose de ses pouvoirs et responsabilités.
Il est le supérieur hiérarchique de tous les grades suivants.

Les Commandants :

Les Commandants disposent de tous les pouvoirs au sein du castel de leur cité, sauf avis contraire de ses supérieurs.
Ils sont nommés par le Capitaine parmi les officiers du castel.
Il est responsable de la réactivité et du professionnalisme des officiers de son castel, et de la bonne exécution des ordres du capitaine.
Il est le supérieur hiérarchique de tous les grades suivants.

Les Seconds :

Chaque commandant peut nommer parmi ses officiers un second chargé de le suppléer.
En l'absence de son commandant en caserne, un second dispose de ses pouvoirs et responsabilités.
Il est le supérieur hiérarchique de tous les grades suivants.

Les Officiers :

Les Officiers sont les cadres de l'Ost poitevin. Ce sont des soldats aguerris ayant suivi une formation dispensée par l'Intendant sur recommandation de leur commandant.
Ils ont le devoir d'encadrer les soldats et civils afin de fluidifier l'application des consignes de leurs supérieurs hiérarchiques. Le commandant peut leur déléguer des responsabilités supplémentaires.
Les officiers sont soumis à une obligation de présence quotidienne en caserne, et une stricte application des ordres de leurs supérieurs.
Les officiers sont nommés parmi les soldats par le Commandant de la ville.

Les Soldats :

Les Soldats sont des poitevins qui ont signifié leur souhait de participer activement à la défense du Poitou. Leur inscription est soumise à l'accord du Commandant de la cité et ils ont accès à différentes missions. Ils sont encadrés par leur Commandant et leurs officiers.
Ils n'ont pas d'obligation de présence quotidienne, sauf lorsqu'ils acceptent une mission. Auquel cas ils sont soumis à une obligation de présence quotidienne et d'obéissance aux ordres dans le cadre de leur mission.

Le Peuple Poitevin :

Il est du devoir moral de chaque poitevin de participer à la sécurité du Poitou. Des consignes générales pourront leur être adressées en caserne. Les commandants et officiers sont en charge d'encadrer les volontaires.

Article 3 : Le Connétable :
Le Connétable est un civil détaché auprès de l'Ost, sauf s'il est déjà gradé au sein de l'Ost.
Il est chargé de veiller au calcul et à l'attribution des soldes. Il est également responsable de l’armement prêté aux officiers.

Article 4 :
Le port du galon remis par les autorités militaires est obligatoire en caserne.

Article 5 : Le cas des Nobles Poitevins
Les nobles poitevins de mérite font partie de l'Ost en réponse à leur devoir d'auxilium.
Un noble poitevin possédant des fonctions ou charges incompatibles avec le port d'armes doit le signaler à chaque appel et est dispensé de tout ordre de mission le nécessitant.
Les nobles poitevins ne peuvent pas avoir de grade inférieur à celui d'officier, sauf décision du Comte qui seul est en droit de juger si ce noble déroge ou non à son devoir d'auxilium.
Ils disposent du droit à faire ponctuellement valider les ordres qui leur sont donnés par le Comte du Poitou. Cela ne les dispense pas de les appliquer en attendant sa réponse.

Chapitre Deuxième : De l’organisation de l’Ost Poitevin

Article 1 :
L’Ost est composée d’un castel par cité, dirigée par le Commandant de la ville.

Article 2 :
Un officier ou supérieur doit toujours suivre un ordre venant d'un supérieur. Désobéir à un ordre de mission est passible de dégradation, de radiation de l'Ost, et éventuellement d'un procès civil.
En cas d'ordres discordants, il obéira au plus haut des gradés. Dans le cas d’un ordre contraire aux lois Poitevines, le militaire y obéira uniquement s’il est confirmé par le Comte ou le Capitaine.

Article 3 :
L'Intendant et les Commandants ont un devoir de réactivité et d'implication quotidien en caserne.

Article 4 :
Le Comte, le Capitaine et les Commandants disposent d'un droit d'appel pour vérifier régulièrement la présence quotidienne des officiers, et pour avoir une idée de la participation des soldats, et éventuellement des poitevins volontaires.

Article 5 :
Les poitevins ont accès aux niveaux d'alerte des cités poitevines.
Les soldats ont de plus accès à leurs castels et aux parties communes de l'Ost.
Les officiers ont de plus accès aux chambres des officiers de leurs castels.
Les seconds et supérieurs, et les Officiers nobles qui mènent une armée, ont de plus accès à l'Etat Major.

Chapitre Troisième : Des missions de l’Ost

Article 1 :
Les ordres de missions sont initiés et détaillés par les Commandants ou leurs supérieurs, et relayés au besoin par leurs Officiers. Un ordre de mission peut être annulé par un supérieur.

Article 2 :
Toute personne peut faire une demande d’escorte (à la charge du demandeur) auprès du Capitaine. Cette demande pourra librement être refusée. Le tarif demandé est à négocier avec l’escorte elle-même si le Capitaine autorise l’escorte.

Article 3 :
L'Ost prête à ses officiers et supérieurs des armes dans la mesure de ses capacités financières. Ces armes sont propriété du comté et doivent être rendues après démission ou dégradation au rang de soldat ou simple poitevin.
Une arme brisée dans le cadre d'une mission ne sera pas réclamée à son porteur.

Chapitre Cinquième : Des soldes

Article 1 :
Un jour de mission correspond pour un soldat à une activité journalière dont la teneur exacte aura été imposée par ordre d’un de ses supérieurs et pour lequel un rapport sera fourni.
Chaque jour de mission sera payé par le Comté.

Article 2 :
Un officier ou supérieur reçoit 5 écus par jour de mission terrestre, 10 écus par jour de mission en mer.
Un soldat reçoit 3 écus par jour de mission sur terre, 8 écus par jour de mission en mer.
Ces revenus sont complémentés par leurs temps libres quotidiens avant l'application des ordres.
Un poitevin volontaire ou supérieur incorporé dans une armée ou contraint à toute autre consigne l'empêchant de trouver des revenus complémentaires reçoit 15 écus par jour de mission.

Article 3 :
Les chefs d'armées perçoivent une solde de 20 écus par jour. Un chef d'armée ayant en charge le statu quo d'une ville poitevine est payé par cette dernière à hauteur de 15 écus et par le Comté à hauteur de 5 écus.

Article 4 :
Les Officiers, Seconds, Commandants et Intendant bénéficient d'une solde mensuelle de 20 écus ayant pour vocation de gratifier leur présence attentive en caserne et leurs rôles de cadres.

Article 5 :
Le détail de chaque solde sera rédigé par le Commandant ou un Officier délégué, et remis au Connétable.
En temps de paix, le délais d'attribution d'une solde ne doit pas excéder un mois.

Article 6 :
Les militaires ayant attaqué des tiers ou commis toute action économico-militaire sur ordre de leur supérieur doivent rendre au Comté l’intégralité du butin récupéré. Une prime peut néanmoins être négociée.

Article 7 :
Des missions non rémunérées pourront être proposées aux soldats afin de s’entraîner lors des périodes de paix. Ces missions sont proposées par les Commandants ou leurs supérieurs. Une mission non rémunérée est soumise au volontariat de leurs participants.

Chapitre Sixième : De la Justice Militaire

Article 1 :
Le temps militaire exige une réaction rapide des hauts officiers de l'Ost, ainsi la réduction de la solde mensuelle ou la dégradation d'un militaire par ses supérieurs ne nécessite pas de procès. Mais le militaire sanctionné peut plaider sa cause auprès du Comte ou du Capitaine.

Article 2 :
Tout manquement aux devoirs militaires est passible de prise sur la solde mensuelle et/ou de dégradation de la part de ses supérieurs, principalement dans les cas suivants :
- Manquements à sa fonction
- Mutisme aux ordres, à l’appel
- Outrage à un supérieur hiérarchique
- Désobéissance, insubordination
- Divulgation d'informations militaires
- Désertion
- Action n’émanant pas de l’autorité hiérarchique
- Tout comportement portant atteinte au renom de l’Ost

Article 3 :
En cas de manquements graves, le Capitaine et/ou l'Intendant peuvent porter plainte au tribunal civil pour des faits s'étant produits en caserne ou sur le terrain.

Chapitre Septième : L’appel & le Serment

Article 1 :
Chaque officier engagé doit signer et approuver ce serment lors de son incorporation.
Citation :
Moi,________, jure sur l’honneur et fais serment de servir le Comte du Poitou.
Je m’acquitterai de toutes mes tâches et devoirs cités dans le Code Militaire Poitevin. Je jure de respecter le secret militaire dû à ma fonction.
Je déclare avoir pris connaissance du Code Militaire Poitevin et en accepte l’autorité.

Article 2 :
Chaque officier (dont le second) devra répondre à l’appel chaque semaine selon le cadre imposé par leur commandant. L'absence de réponse à un appel est systématiquement sanctionnée par la prise de 5 écus sur la solde mensuelle.

Article 3 :
Toute retraite doit être signalée.
En temps de paix tout déplacement d'un officier ou supérieur doit être signalé. En période de mobilisation aucun déplacement ne leur est permis sauf ordre de mission ou autorisation expresse de leurs Commandants ou supérieurs.

Article 4 :
La démission d’un officier ou supérieur est soumise à un préavis d’une semaine. Ce préavis, en temps de guerre, peut être repoussé à la fin du conflit. Le commandant peut libérer immédiatement son officier s'il estime que la situation le permet.
Revenir en haut Aller en bas
Spartacus60
Officier
Officier
avatar

Nombre de messages : 446
Village : Saintes
Date d'inscription : 05/10/2014

Feuille de personnage
Grade:
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Débat autour du nouveau code   Sam 7 Mar - 16:19:42

Spartacus un peu contrarier de ne pas être écouter ou tout simplement ignorer sorti de la salle n'ayant malheureusement apparemment rien à faire ici .
Revenir en haut Aller en bas
Cyphus
Officier
Officier
avatar

Nombre de messages : 6678
Age : 25
Village : Thouars
Date d'inscription : 20/10/2007

Feuille de personnage
Grade: Officier
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Débat autour du nouveau code   Sam 7 Mar - 16:21:23

—Soldat je vous ai écouté et quand je n'ai pas répondu c'est que vos réponses étaient déjà clairement dans le texte. Nous travaillons ici en bonne intelligence faites un effort et si vous pensez que j'ai tord ou si vous voulez insister sur un point argumentez. Pour la formation des marins elle est légitime mais est-ce nécessaire de l'écrire dans le Code? Certaines choses vont de soi et il n'est pas toujours bon de tout écrire.
Revenir en haut Aller en bas
Spartacus60
Officier
Officier
avatar

Nombre de messages : 446
Village : Saintes
Date d'inscription : 05/10/2014

Feuille de personnage
Grade:
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Débat autour du nouveau code   Sam 7 Mar - 16:33:36

Spartacus se retourna et sourit au capitaine

Mais Capitaine que voulez-vous que je vous dise .

Je vous ai proposer des choses , argumenter et dit ce qui me convenait pas ou ce qui me semblait une mauvaise choses.

Et je trouve aucune réponse concernant mes dires dans le texte et comme vous me renvoyez toujours vers ce dernier ma foi le débat s'arrête la .
Après c'est peut être moi qui ne cherche pas correctement oui qui ai besoin de lorgnette mais je reste quand même sans réponse^^

Maintenant ce n'est pas grave  vous êtes le capitaine actuellement donc pas soucis je vous laisse faire mais si je deviens un jour capitaine je ferais autrement sait tout .


Citation :
Pour la formation des marins elle est légitime mais est-ce nécessaire de l'écrire dans le Code? Certaines choses vont de soi et il n'est pas toujours bon de tout écrire.

Exact mais si l'armée ne mets pas en avant les nombreuses formations qu'elle propose c'est dommage
Revenir en haut Aller en bas
Cyphus
Officier
Officier
avatar

Nombre de messages : 6678
Age : 25
Village : Thouars
Date d'inscription : 20/10/2007

Feuille de personnage
Grade: Officier
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Débat autour du nouveau code   Sam 7 Mar - 17:07:08

—Après n'est-il pas utile de former les officiers aux bases de l'armée de façon indifférente? Car il n'est pas exclu qu'un saintais puisse participer à une mission maritime par exemple...
Revenir en haut Aller en bas
Spartacus60
Officier
Officier
avatar

Nombre de messages : 446
Village : Saintes
Date d'inscription : 05/10/2014

Feuille de personnage
Grade:
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Débat autour du nouveau code   Sam 7 Mar - 17:23:42

Citation :
—Après n'est-il pas utile de former les officiers aux bases de l'armée de façon indifférente? Car il n'est pas exclu qu'un saintais puisse participer à une mission maritime par exemple...

Oui mais vous n'êtes pas obliger d'avoir une formation maritime pour participer à une mission maritime.Le seul qui doit avoir une formation c'est le capitaine du navire  et un ou deux hommes pour le remplacer.

Le reste pourront être des soldats lambda .

Maintenant si tous les soldats souhaits suivre la formation maritime cela sera parfais mais doit-on en faire une obligation non mais une option oui.

Après pour la formation de base doit être réserver au recrue et réaliser par les commandants cela leur permettrait de connaitre leur commandant et inversement .
Surtout que la formation de base est très simple donc n'importe qui peut l'enseigner sans forcement être un instructeur aguerrit .

La formation pousser serait en revanche pour les soldats qui souhaiterait peut être passer caporal , lieutenant etc .

Cette formation permettra à l'état major  de repérer les soldats prometteurs et de les assignés à des missions comme chef de groupe ... afin de leur offrir les moyens de montrer leur potentiel sur le terrain et de monter en grade.

Et elle devra être réaliser par l'intendant ou un instructeur aguerrit car cette formation sera beaucoup plus complexe
Revenir en haut Aller en bas
Cyphus
Officier
Officier
avatar

Nombre de messages : 6678
Age : 25
Village : Thouars
Date d'inscription : 20/10/2007

Feuille de personnage
Grade: Officier
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Débat autour du nouveau code   Sam 7 Mar - 17:32:56

—Attention ici la formation évoquée dans le code s'adresse aux officiers. Les caporaux aspirants etc n'existeraient plus.
Le rôle des officiers est justement de former eux-mêmes les soldats. C'est dans le code.
Revenir en haut Aller en bas
Spartacus60
Officier
Officier
avatar

Nombre de messages : 446
Village : Saintes
Date d'inscription : 05/10/2014

Feuille de personnage
Grade:
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Débat autour du nouveau code   Sam 7 Mar - 17:56:06

Oui mais moi je suis contre ce changement .Je pense que l'armée doit rester l'armée et les milices des milices .

Mais nous devons en revanche accentuer le recrutement et voir pour engager des réservistes


Dernière édition par Spartacus60 le Sam 7 Mar - 18:02:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Amand
Commandeur
Commandeur
avatar

Nombre de messages : 1731
Village : Niort
Date d'inscription : 08/11/2013

Feuille de personnage
Grade: Commandant
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Débat autour du nouveau code   Sam 7 Mar - 18:01:57

Citation :
Un noble poitevin possédant des fonctions ou charges incompatibles avec le port d'armes doit le signaler à chaque appel et est dispensé de tout ordre de mission le nécessitant.

Cette notion d'appel n'est pas défini dans le code, où l'on ne parle que d'ordres venus de la hiérarchie militaire et du Comte.

Pourquoi ne pas parler que d'ordres?

_________________
Seigneur de la forêt de Montpensier
Voie armée:30 PEA /Diplômé en sciences militaires de l'université de Belrupt (3 années).
Fiche d'Amand

Revenir en haut Aller en bas
Cyphus
Officier
Officier
avatar

Nombre de messages : 6678
Age : 25
Village : Thouars
Date d'inscription : 20/10/2007

Feuille de personnage
Grade: Officier
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Débat autour du nouveau code   Sam 7 Mar - 18:25:08

Chapitre 2 Article 4 :
Le Comte, le Capitaine et les Commandants disposent d'un droit d'appel pour vérifier régulièrement la présence quotidienne des officiers, et pour avoir une idée de la participation des soldats, et éventuellement des poitevins volontaires.

Chapitre 7 Article 2 :
Chaque officier (dont le second) devra répondre à l’appel chaque semaine selon le cadre imposé par leur commandant. L'absence de réponse à un appel est systématiquement sanctionnée par la prise de 5 écus sur la solde mensuelle.
Revenir en haut Aller en bas
Amand
Commandeur
Commandeur
avatar

Nombre de messages : 1731
Village : Niort
Date d'inscription : 08/11/2013

Feuille de personnage
Grade: Commandant
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Débat autour du nouveau code   Sam 7 Mar - 18:53:00

Je ne vois pas l'évêque réclamer sa solde suite à l'appel, pour quelque chose qu'il ne fera de toute façon.

_________________
Seigneur de la forêt de Montpensier
Voie armée:30 PEA /Diplômé en sciences militaires de l'université de Belrupt (3 années).
Fiche d'Amand

Revenir en haut Aller en bas
Cyphus
Officier
Officier
avatar

Nombre de messages : 6678
Age : 25
Village : Thouars
Date d'inscription : 20/10/2007

Feuille de personnage
Grade: Officier
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Débat autour du nouveau code   Sam 7 Mar - 19:47:59

—C'est vrai qu'il serait étrange que l’évêque soit dans l'armée.
Mais un noble doit service armé à son suzerain. Donc un noble doit être dans l'armée.
Que se produit-il donc quand un religieux est noble? Ben en fait ça n'arrive pas, car c'est en effet incompatible.
Le seul cas que je vois intervenir c'est celui d'un diplomate ou d'un Grand Officier qui ont des devoirs de neutralité. Et bien le temps de leurs fonctions ils ne portent pas d'armes. Ça ne les empêche pas de faire des missions d'escorte, du recrutement, des formations, de l'animation (ce que feraient aussi des religieux s'ils étaient nobles.. d'ailleurs un noble religieux aurait une fonction toute trouvée à l'armée, nous avons une chapelle!).
Et puis, il ne faut pas se le cacher, ce genre de neutralité n'est que rarement complètement respectée, un diplomate défend en général le pouvoir même si ce n'est pas conseillé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Débat autour du nouveau code   

Revenir en haut Aller en bas
 
Débat autour du nouveau code
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un nouveau code pour Pokémon Shuffle !
» Autour du Nouveau Livre du Dr Jean Bertrand Aristide
» Nouveau Code Economique
» [Libre] A la conquête de la petite lumière !
» [IRL] Un nouveau Pokemon Day !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caserne du Poitou :: Le Fort de Chizé :: Archives du Fort de Chizé-
Sauter vers: